#Maroc: démarre la construction de la centrale solaire la plus grande du monde

Sol Term

 200 kilomètres au sud de Marrakech, aux limites du désert du Sahara, ont commencé les travaux pour construire le complexe solaire de Ouarzazate. Le projet, le premier de ce genre au Maroc, compte installer une capacité de plus de 2.000 MW avant 2019, tenant à devenir la plus grande centrale solaire à concentration du monde.

L’initiative fait partie du Plan Solaire Mediterrannéen qui s’est fixé l’objectif d’équiper la région entière avec une capacité de 20 GW, complètement à partir de sources renouvelables, avant 2020. Les intentions du gouvernement marocain sont celles d’investir dans les structures solaires et parcs éoliens, pour réduire l’importation énergétique (actuellement égal à 97% du besoin), faisant du pays africain un leader dans la production d’énergie propre.

La technologie du solaire à concentration

La centrale de Ouarzazate sera réalisé engageant la technologie du solaire à concentration, garantissant, pour des superficies égales des rendements élevés. Le concept à la base de cette technologie, dénommé CSPConcentrating Solar Power, se fonde sur le principe de réflexion des rayons solaires vers un receveur, grâce à des superficies réfléchissantes opportunément orientées. Le principe est déjà exploité depuis longtemps dans le domaine du solaire thermique, avec le but de réchauffer un fluide duquel successivement est récupéré de l’énergie thermique. Dans des temps plus récents, la technologie a été appliquée au photovoltaïque traditionnel (structures CPV – Concentrated PhotoVoltaics), permettant, suite à la concentration des rayons incidents, une substantielle réduction des dimensions des cellules de silicium qui mettent en oeuvre la conversion photovoltaïque.

Le Maroc regarde vers l’avenir

Le Maroc, comme de nombreux autres États arabes, a décidé de prendre le chemin de la durabilité, mais il se trouve aujourd’hui à rivaliser avec les États du Golf qui, grâce à leur puissance économique dérivant de la vente du pétrole, sont en train de s’accaparer les meilleures technologies dans le domaine énergétique.

Avec sa Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, le roi Mohammed VI s’est assuré le soutien des Nations Unies, de la Banque mondiale et  de l’Union Européenne pour ses projets de développement. En particulier, cette dernière à déjà signé un accord de 345 millions d’ euros pour la première phase de réalisation de la centrale Ouarzate.

Les potentialités du territoire ne manquent pas, il existe en effet de vastes espaces inhabités dans la région subsaharienne et sur le plateau de l’est de l’Atlas, dans lesquelles l’insolation est presque le double par rapport à la moyenne européenne. Il a été estimé que, même si seulement 10 % de ces espaces seraient solarisés aujourd’hui, ils pourraient produire une quantité d’énergie en mesure de couvrir les besoins de toute l’Union Européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *