« La malédiction du gaz de schiste », nouveau documentaire choc sur ARTE

« La malédiction du gaz de schiste », nouveau documentaire choc sur ARTE
En Pologne, un village se mobilise contre le gaz de schiste jusqu’à faire vaciller sur son socle un géant américain de l’énergie ; Le réalisateur Lech Kowalski revient sur son documentaire qui fait entendre la voix des petits agriculteurs, premières victimes.

Pourquoi vous intéressez-vous au gaz de schiste ?

Lech Kowalski : « Depuis deux ans, je m’intéresse aux problèmes rencontrés par les petits agriculteurs, notamment dans la partie orientale de la Pologne, à la frontière avec l’Ukraine. Dans cette zone envahie par l’agriculture intensive, ces petits fermiers pratiquent une agriculture traditionnelle. Ce ne sont pas pour autant des paysans d’un autre temps. Ils sont très bien éduqués, certains sont allés à l’université. Pendant que je les filmais, nous avons découvert que des opérations d’exploration de gaz de schiste allaient commencer dans leurs champs, sous l’égide du géant américain Chevron. Pour les petits fermiers l’impact est énorme. J’ai souhaité faire entendre leur point de vue. »

Quels sont les premiers dangers que fait courir l’extraction du gaz de schiste pour les agriculteurs ?

« En Pennsylvanie, où j’ai tourné, l’eau des puits est empoisonnée depuis le début des forages en 2007. Pour un agriculteur, l’eau est une ressource essentielle. Le lien entre l’eau souillée et les maladies dont souffrent les habitants, notamment cancers du foie ou de la rate, diarrhées, etc., est difficile à prouver. Mais dans dix ou quinze ans, le lien entre les maladies et l’extraction du gaz de schiste sera probablement avéré. »

Qu’avez-vous plus particulièrement appris en réalisant ce film
 ?

« Tout d’abord que quand les gens croient vraiment à un idéal, ils trouvent les moyens de lutter. Ces fermiers polonais croient vraiment en leur terre, en leur mode de vie. Ils refusent que tout cela soit détruit. Ils ont cette foi incroyable pour continuer à se battre même si les politiques et les médias sont du côté de Chevron. J’ai aussi été surpris par le degré apocalyptique des destructions engendrées par les compagnies gazières en Pennsylvanie. Elles agissent en masse et le plus vite possible. Selon moi, il s’agit d’une nouvelle forme de guerre menée contre les citoyens. Une guerre civile où les compagnies ont davantage de pouvoir que les gouvernements. Elles ont les lois pour elles. L’objectif est de faire un maximum de profits. Les citoyens ne sont plus que de simples consommateurs. Voilà la nouvelle réalité dans laquelle nous vivons. C’est le contraire de la civilisation. Les fermiers qui sont en premier affectés par ce problème ont plus de connaissances sur le sujet que bien des petits bourgeois intellectuels dans les grandes villes. Eux sont en première ligne et agissent. »

Ils gagnent même des batailles…

Lire la suite

Gaz de #Schiste #Algerie: Amendement de la loi sur les hydrocarbures,Une bifurcation stratégique

Amendement de la loi sur les hydrocarbures,Une bifurcation stratégique

Par Mohand Bakir

C’est avec une rapidité surprenante que Mustapha Mekidèche est monté au créneau, dans les colonnes de Liberté, pour remettre la question des hydrocarbures non conventionnels dans «l’après-In Amenas».(1) Sans se cacher le moins du monde de vouloir affaiblir le front des opposants à la production d’hydrocarbures non conventionnels, il s’est employé à «rassurer l’Agence internationale de l’énergie» en délivrant une série de messages subliminaux à l’adresse des décideurs pétroliers.

En la forme, ces messages ont pu échapper aux lecteurs d’un grand quotidien national d’information, mais certainement pas aux destinataires réels. M. Mekidèche est l’un des rares économistes à avoir été auditionné dans le cadre de l’actuel processus d’amendement de la loi 07-05, il est aussi et néanmoins l’un des principaux promoteurs de son projet de révision. Il est à tel point «attaché» à la construction rapide d’un «large consensus (…) au sein de la classe politique et de la société civile», qu’il ne voit aucun inconvénient à ce qu’elle soit adoptée dans des conditions d’extrême opacité, de manipulation et d’intimidation des «représentations» et de l’opinion nationales. Les membres de l’APN ont déjà donné quitus à cette loi. Reste à savoir ce que vont faire les sénateurs, appelés à se prononcer aujourd’hui mardi 29 janvier. Dans l’esprit de la Constitution de 1996, le Sénat a été conçu comme le dernier rempart républicain, l’ultime défense institutionnelle de la nation et un garde-fou majeur devant les dérives que peut charrier l’exercice politique dans une société en crise. Mais ce rôle dépend d’abord de l’idée même que ses membres se font de leur mission. A force d’arguments, peut-être qu’un petit miracle serait possible ?

Lire la suite

Gaz de #schiste – Une énergie qui divise ARTE 29/01/2013

Gaz de schiste – Une énergie qui divise

ARTE / © Revolt Cinema

mardi, 29 janvier 2013 à 20:50

Ses immenses réserves présumées font rêver industriels et gouvernants. Mais sur les sites d’exploitation, les ravages de la fracturation hydraulique suscitent la colère des riverains. Jusqu’où ira la folie du gaz de schiste ?

Rediffusions :

Pas de rediffusion
Gaz de schiste – Une énergie qui divise
(150mn)
ARTE
Présentateur: Emilie Aubry

Ses immenses réserves présumées font rêver industriels et gouvernants. Mais sur les sites d’exploitation, les ravages de la fracturation hydraulique suscitent la colère des riverains. Jusqu’où ira la folie du gaz de schiste ? Enquête sur un phénomène qui bouleverse les équilibres énergétiques et écologiques mondiaux.

Le vrai scandale des gaz de #schiste, le livre !

Le vrai scandale des gaz de schiste

Le vrai scandale des gaz de #schiste !

Gaz de Schiste : Pourquoi ce livre?

« Le vrai scandale des gaz de schiste« 

En décembre 2010, 300 personnes réunies au pied du Larzac lancent un mouvement sans précédent contre l’exploration du gaz de schiste.

Un mois plus tard, plus de 100000 personnes les ont rejointes au travers d’une pétition. En six mois, des dizaines de collectifs vont naître. De Montélimar à Montpellier, en passant par les Cévennes et le Larzac, puis du Bassin parisien au Jura et à la Lorraine, des milliers de « refusants» vont se lever face à cette menace pour leur environnement et leur santé, contre une décision prise sans information et sans concertation.

Pourquoi? Et pourquoi une classe politique en apparence unanime décide-t-elle aussitôt le vote d’une loi sur les gaz de schiste qui, au final, ne règle rien ? Ce livre répond à ces questions, mais il va beaucoup plus loin.

L’enjeu de cette gigantesque bataille de l’énergie dépasse les frontières françaises et, presque partout dans le monde, l’on fore déjà à la recherche du gaz de schiste.

II y a bien une histoire secrète des gaz de schiste, qui mène de l’ancien vice-président américain, Dick Cheney, au demi-frère d’un certain Patrick Balkany, en passant par la haute administration de notre pays. De même qu’il existe des liens profonds entre les milliardaires Paul Desmarais et Albert Frère, d’un côté, et le Président Sarkozy, de l’autre. L’affaire des gaz de schiste est aussi un formidable révélateur de nos appétits de consommation, de notre aveuglement devant la crise climatique et de l’affaissement de l’esprit démocratique.

Et elle ne fait que commencer

Brûlerons-nous jusqu’à la dernière molécule de gaz, quitte à détruire paysages, cultures et nappes phréatiques? N’est-il pas temps de réfléchir ?

Dans ce livre on apprend que l’un des produits chimiques injectés dans l’eau et qui sert à fracturer notre schiste, a un effet assez radical : la stérilisation des hommes ! Le schiste, une alternative au planning familial ?

Lisez « Le vrai scandale des gaz de schiste«